Archives de Catégorie: 1970

Annie Hall (1977) – 990 films

Comme avec Stanley Kubrick, je souhaitais depuis un bon moment découvrir le réalisateur Woody Allen. J’ai donc décidé de débuter avec l’un de ses classiques les plus connus, soit Annie Hall.

En faisant quelques recherches, j’ai cru comprendre que ce film marquait un tournant dans la carrière d’Allen. J’aurais peut-être dû débuter avec un de ses films moins matures, car celui-ci m’a littéralement jeté par terre. Le rythme, l’humour, la subtilité du jeu des acteurs : tout m’a séduit dans ce film.

Le film raconte l’histoire d’amour d’Alvy, joué par l’éternel Woody Allen lui-même, et d’Annie Hall, jouée par l’admirable Diane Keaton. À travers une narration fragmentée, mêlant la chronologie des scènes, on voit leur rencontre, leur séparation, l’évolution de leur relation, l’après, etc.

Encore une fois, tout comme Citizen Kane, ce n’est pas tant l’histoire qui fascine, mais le style. Il y a ces scènes où Alvy brise le quatrième mur et s’adresse directement à l’auditoire. Il y a le monologue du début, qui place le personnage principal. Il y a cet échange magique, peu après leur rencontre, entre Alvy et Annie, où des sous-titres apparaissent pour faire comprendre ce que les personnages pensent ou disent vraiment. Le tout, avec un humour subtil, semblable au britannique, et avec un sentimentalisme sincère pour le réalisateur, hésitant pour les personnages, naïf surtout. Les sujets de la mort, de l’art et du sexe sont également abordés, toujours avec les traits d’esprit singuliers qui ont fait la gloire de Woody Allen.

Ainsi, Annie Hall est plus qu’une comédie sentimentale. L’humour y est meilleur, et plus sourire que rire aux éclats. Et la romance, touchante d’une nouvelle façon. C’est un film que je regarderais encore et encore, et qui m’a tout de suite donné le goût de continuer à explorer ce réalisateur.

%d blogueurs aiment cette page :